Z comme Zinalewsky

Depuis quelques mois déjà, et comme j'ai eu l'occasion de l'évoquer dans #1J1P, j'annote quotidiennement [sauf durant le #ChallengeAZ] les fiches des Mosellans morts pour la France sur le site Mémoire des hommes. En principe, je recherche tous les Poilus nés le jour où je réalise l'indexation. Ainsi, le 7 janvier 2015, j'ai retenu la fiche de Paul Zinalewsky, né le 7 janvier 1887 à Audun-le-Tiche.


Au delà de la satisfaction personnelle de permettre au plus grand nombre d'accéder plus facilement à cette base... l'indexation collaborative crée une certaine frustration, car il n'est pas toujours possible d'approfondir les recherches...

Copie d'écran du site Mémoire des hommes

Alors, histoire de me déculpabiliser d'avoir trahi la cause au mois de juin... je vais essayer de formaliser dans ce billet ma méthode de travail...  en décrivant mes recherches. Il est à noter que je me sers uniquement des informations disponibles en ligne. 

Comment indexer une fiche de #MPLF ?


Après une première recherche infructueuse sur le Grand Mémorial, où seule la fiche #MDH est indexée, je consulte les registres matricules numérisés des Archives départementales des Ardennes de la classe 1905 du bureau de recrutement de Mézières.

Copie d'écran de la table alphabétique de la classe 1905
Malheureusement, le soldat Zinalewsky n'y est pas recensé, ni même dans le répertoire alphabétique des hommes oubliés et étrangers naturalisés inscrits au registre matricule (1R 195).

Je vérifie ensuite les informations d'état civil grâce aux archives numérisées de la Moselle. Les tables décennales me permettent ainsi de confirmer que Paul est bien né à Audun-le-Tiche (Deutsch-Oth durant l'annexion allemande) le 7 janvier 1887. 


Copie d'écran des Archives de la Moselle
Toutefois, il n'y a pas de trace de son décès dans le livre d'or des Morts pour la France de la commune accessible en ligne sur la salle des inventaires virtuels des Archives nationales. L'ensemble des dossiers des communes mosellanes représente quatre cartons d'archives, soient 0,75 mètre linéaire.

Cartons contenant l'ensemble des dossiers de la Moselle
Résultat de la recherche réalisée sur Geneanet
Selon les informations retrouvées sur Geneanet, lorsqu'il meurt à 30 ans en 1917, Paul Zinalewsky laisse une orpheline Suzanne, fille qu'il a eu avec Charlotte Schmitt.

D'après la même source, il serait le fils d'Anton Zinalewski, né en Pologne en 1850 et marié en 1877 à Marie-Louise Luxembourger dans la commune d'Ars-sur-Moselle. Tous les deux ont été inhumés à Villerupt en Meurthe-et-Moselle, comme leur fils d'ailleurs selon le site MemorialGenWeb, récemment relooké. On y découvre également des informations complémentaires sur les circonstances du décès, dont une partie seulement a pu être vérifiée en ligne.

Fiche MémorialGenWeb
Comme de nombreux mosellans, lors de son engagement dans l'armée le 10 août 1914, Paul s'est enregistré sous un alias... Lucien Albert Levengeur, né le 7 février 1885 à Amiens, ce qui explique la classe 1905... Sous ce nom d'emprunt, il serait le fils d'Albert et d'Aline Fal[t]in domiciliés à Amiens. Engagé dans le 2e escadron du train, il passe à l'aviation le 20 juillet 1915 en qualité de mécanicien Renault.

Affecté au 2e groupe d'aviation, il est tué au cours d'un accident aérien à Ève dans l'Oise, le 7 août 1917.  Le pilote de l'avion était l'adjudant Yves Marie Léon Kervadec dont la fiche sur #MPLF indique qu'il est mort au cours d'un combat aérien !

Son nom apparaîtrait  sur le Monument aux Morts de Villerupt ainsi que sur le monument commémoratif d'Ermenonville qui rend hommage aux aviateurs Morts pour la France au cours de la Guerre 1914-1918. Les biographies sommaires des 72 navigants et mécaniciens décédés aux centres Groupe des Divisions d'Entraînement (GDE) d'Ermenonville, Ève, Lagny-le-Sec, Plessis-Belleville se trouvent sur le site des escadrilles françaises des origines à la Grande Guerre.

Au regard de cette nouvelle piste, je consulte la Base des Personnels de l'aéronautique militaire disponible sur le site Mémoire des hommes. Cette base de données résulte de la numérisation et de l’indexation d’un fichier conservé le Service historique de la Défense au château de Vincennes.

Copie d'écran de la fiche de Lucien Levengeur
Elle comprend plus de 74000 fiches de personnels ayant appartenu à l’aéronautique militaire au cours de la Grande Guerre, qu’il s’agisse du personnel navigant ou du personnel au sol.

La base contient deux fiches au nom de Levengeur dont l'une est signé de sa main Levengeur Lucien.

Sa date d'engagement m'incite à consulter une seconde fois les archives numérisées des Ardennes... mais pour la classe 1914. On le retrouve, en effet, dans le Répertoire alphabétique des hommes inscrits à la liste matricule des engagés volontaires non encore inscrits au registre matricule et des hommes des réserves étrangers à la subdivision pris en domicile (1R 278) mais aucune trace du matricule 350...

Copie d'écran de la table alphabétique de la classe 1914
Même sans avoir retrouvé la fiche matricule de Paul Zinalewsky, la consultation des ressources disponibles en ligne a déjà permis de vérifier plusieurs informations apparaissant sur la fiche publiée sur le site Mémoire des hommes.

Dans tous les cas, il convient de n'indexer que les champs qu'il a été possible de vérifier... en attendant que le Grand Mémorial ne nous permettent de retrouver sa fiche matricule !


Commentaires

  1. Merci pour ce dernier billet très didactique et très utile. Merci pour ta participation au challenge, nous avons encore beaucoup appris grâce à toi ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire et pour cette belle opportunité que tu nous offres. Sacré challenge... et demain... mon RETEX !

      Supprimer
  2. Tout au long de ces dernières semainesdu challengeAz, à voir tous ce généalogistes qui trouvent le temps d'indexer 1JP, cela m'a motivé pour m'inscrire afin de participer aussi.
    Merci pour la méthodologie.

    RépondreSupprimer
  3. Bravo Sandrine pour ton challenge.
    J'ai découvert plein de choses sur les fonds liés à la Grande Guerre.
    Grand merci et à bientôt

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant