X comme eXhumations

Inhumé comme inconnu au cimetière du Bois-le-Prêtre, le corps du soldat Daulier a été finalement exhumé et identifié grâce à sa plaque matricule avant d’être transféré au cimetière du Pétant à Montauville le 21 juillet 1926.
Officiellement, les recherches se terminèrent en 1936 et à ce jour, de nombreux soldats tués lors de la Grande Guerre n’ont toujours pas de sépulture connue... Ce qui explique mon interrogation à la lettre T de ce challenge. Dans les nécropoles nationales, les corps identifiés bénéficient d'une sépulture particulière, les ossuaires recevant les restes non reconnus.

Qu’est ce qu’un disparu ? Est-ce que ça se retrouve, un disparu ?


Jaquette du DVD de La Vie et Rien d'Autre,
dédicacée par Bertrand Tavernier

C'est la question à laquelle cherche à répondre Bertrand Tavernier dans son magnifique film La Vie est rien d'autre sorti en 1989. Philippe Noiret y joue le commandant Dellaplane chargé de recenser les soldats disparus deux ans après la fin de la Première Guerre mondiale.



Bande-annonce : La Vie et rien d'autre - VF par PremiereFR

L'archéologie de la Grande Guerre est devenue une discipline à part entière depuis les années 1990 et la découverte de la tombe d'Alain-Fournier. La fouille des sépultures de soldats permet de mieux comprendre les contraintes de la mort de masse et renseigne sur la vie quotidienne et sur les pratiques funéraires.

L’archéologie, reflet d'une boucherie sans nom
Pour en savoir plus, je vous encourage à consulter le site multimédia archeologie1418.culture.fr dont est extraite la citation ci-dessous :
« Chaque année, plus d’une dizaine de corps de combattants sont ainsi retrouvés par les archéologues. Alors même que la Grande Guerre est le premier conflit où l’on essaiera de donner une sépulture individuelle et d’identifier les défunts, l’importance des pertes rendront ces efforts dérisoires. Confrontés à la « gestion » de cette effroyable boucherie, les belligérants seront dépassés par les événements et l’imprécision des statistiques des morts, disparus, blessés en est le reflet le plus flagrant, un siècle plus tard ».


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant