B comme Bois-le-Prêtre

Les circonstances de la disparition d'Albert Daulier constituent une autre énigme... qu'il semble difficile de résoudre 100 ans après les faits. C'est en effet le 1er juin 1915 que l'on perd sa trace lors des combats du Bois-le Prêtre.

Dans quelles circonstances a disparu le soldat Daulier ?


Seul un courrier envoyé au moment des faits par un témoin direct permettrait aujourd'hui d'en savoir plus ; malheureusement, la famille n'a conservé aucune correspondance, ni même l'avis officiel envoyé par l’intendance du régiment d’affectation.

La Grande Collecte a révélé au grand jour des milliers de documents d’archives personnelles et a ainsi permis de faire connaître à un public plus large des souvenirs et mémoires de familles en provenance de toute l’Europe ; ainsi, 38 occurrences correspondant au terme « Bois-le-Prêtre » sont accessibles depuis le site Europeana 1914-1918 – histoires inédites et histoires officielles de la Première Guerre mondiale... mais aucune ne renvoie à Albert. On y trouve notamment des informations se rapportant à Alexis Antoine Billot blessé mortellement au Bois-le-Prêtre peu après Albert Daulier. Son camarade Auguste Gresset a pris soin de sa sépulture et a fait prévenir la famille. 

FRAD067-122 Auguste Gresset annonce à ses proches la mort à son poste de combat du Franc-Comtois Alexis Antoine Billot, le 4 juillet 1915 / Fichier 12

En 2014, la Mission du centenaire 14-18 a publié un film, vraisemblablement réalisé en juin 1915 et intitulé Après les combats du Bois-le-Prêtre. On y aperçoit notamment des corps entassés sur une charrette, scène qui illustre de façon macabre la mort de masse et le triste quotidien des soldats.

Capture d'écran du site de la Mission du Centenaire 14-18
De septembre 1914 à juillet 1915, les combats qui se sont déroulés dans ce massif forestier près de Pont-à-Mousson en Meurthe-et-Moselle auraient fait plus de 7000 morts... dans chaque camp. C'est au maire de la ville de résidence du soldat, au moment de la mobilisation, qu'il incombe de prévenir la famille en cas de décès ou de disparition.

Les Archives municipales de Saint-Denis ont exploité les différentes sources disponibles dans leurs fonds pour établir une base de données nominative présentant les soldats dionysiens morts ou disparus au cours de la Première Guerre mondiale (1914-1918) : les fiches individuelles de renseignements établies par la mairie de Saint-Denis, les avis de décès ou de disparition envoyés par les autorités militaires, la correspondance du maire, les listes complémentaires.

Fiche individuelle de renseignements d'Auguste Allanet,
décédé le 30 mai 1915 au combat du Bois-le-Prêtre
On y trouve, par exemple, la fiche individuelle de renseignements établie au nom d'Auguste Allanet, soldat affecté au 169e régiment d'infanterie et mort pour la France le 30 mai 1915.

L'état d'avancement de l'indexation du site Mémoire des Hommes permet actuellement de retrouver trois soldats décédés au Bois-le-Prêtre le 1er juin 1915 (dont Albert Daulier), vraisemblablement lors de l'attaque allemande qui a débuté dans la nuit précédente et qui est mentionnée dans le Journal de marches et opérations du régiment (SHD, GR 26 N 707/3).



Commentaires

  1. J'ai ajouté quelques soldats morts au vous le prêtre sur mémoire des hommes.
    Pour le site de Saint-Denis, il faut croiser les informations. J'ai été confronté à une erreur d'individu. Un soldat pris pour un autre, et une petite dame qui a failli aller fleurir la mauvaise tombe...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

K comme Kaas

A comme #AAFtroyes16