E comme Enfant naturel

Lorsque j'ai débuté mes recherches généalogiques, cela n'a pas enthousiasmé mon entourage qui pensait préférable de ne pas trop fouiller dans le passé ! Un secret enfoui... Pensez-vous ?

Non, rien de tel... juste quelques enfants naturels qui au siècle dernier devaient faire désordre !

Dès la quatrième génération, il me manque le sosa n° 10... c'est frustrant lorsque l'on débute une généalogie !

Mais en approfondissant mes recherches, j'ai fini par en apprendre un peu plus sur mon supposé arrière-grand-père ! Il n'empêche... pas d'acte... pas d'ancêtre !

Après tout, il en reste encore suffisamment d'officiels pour m'occuper dans les années à venir... Néanmoins, quelquefois on aimerait bien en savoir plus !


Pourra-t-on un jour connaître l'identité du père d'Albert ?


Dans le cas d'Albert Daulier, les origines du père ont constitué un sujet de fantasme pour toute la famille... Il faut dire qu'il existe une certaine ressemblance physique avec Alexandre Dumas. Mais mort près de Dieppe, le 5 décembre 1870, il ne peut pas techniquement être le père d'Albert... né treize ans plus tard à Paris, le 6 novembre 1883.

Portrait de Alexandre Dumas dans Le mois, volume 1 & 2.
Alors le grand-père peut-être... car l'auteur de La Dame aux camélias, Alexandre Dumas dit Dumas fils, était encore de ce monde lors de la conception d'Albert. Mais je ne vois vraiment pas quelles sources permettraient aujourd'hui d'étayer de telles hypothèses !
Portait d'Albert Daulier réalisé
en 1901, à l'âge de 18 ans

Buste d'Alexandre Dumas Fils par
Jean-Baptiste Carpeaux
(Musée d'Orsay)
La mère d'Albert aurait-elle eu l'occasion de côtoyer l'auteur du Fils naturel ?

Fils d'Alexandre Dumas et de Catherine Laure Labay, il fut lui même déclaré enfant naturel... et reconnu à l'âge de 7 ans par son père.

De fait, dans son oeuvre Alexandre Dumas fils critiqua vivement le sort des femmes délaissées et des enfants illégitimes...






Commentaires

  1. J'ai eu la chance pour l'un deux de trouver dans un acte de mariage, la confirmation de mes doutes. Isaac Didelet lors de son mariage à Epernay, reconnait sa fille Julie Lefèvre née à Paris 1 ans plus tôt, nom qu'il s'était donné dans la capitale, étant le fils naturel d'Isaac Lefèvre, Son père qui était marié lors de sa naissance, épousa sa mère, 2 mois à peine après son veuvage....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle histoire. Merci à vous pour ce commentaire.

      Supprimer
  2. La ressemblance est certes frappante !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

K comme Kaas

A comme #AAFtroyes16