K comme Kopp

J'ai longuement interrogé ma grand-mère maternelle sur ses ancêtres... je l'ai même enregistrée ! Nous passions des heures à commenter les photos de famille et je prenais des notes sur des bouts d'enveloppes et des vieux agendas (c'est une génération qui avait connu la guerre... les deux mêmes !). De fait, mes AGP voire mes AAGP me semblent parfaitement familiers !

Prise de notes généalogiques en 1996... avec les moyens du bord !

À Béning-lès-Saint-Avold... c'était différent ! Ma grand-mère paternelle ne me parlait jamais de sa mère... et je n'ai jamais vu aucune photo d'elle. 

Comment se fait-il que je ne connaisse pas mieux mon sosa 11 ?


Je me demande bien à qui elle pouvait ressembler ! Mon père me disait quelquefois qu'elle paraissait très âgée... usée par les années. Il faut dire qu'il avait six ans en 1942 lorsqu'elle est morte... à 51 ans !

Arbre généalogique (branche paternelle)

Cela ne devait pas être facile à vivre d'être fille-mère à 17 ans dans un village au début du siècle dernier... Elle avait eu ma grand-mère en 1907, puis un second enfant, Marcel, né en 1909, tous les deux hors mariage. Six ans plus tard, Marie Catherine Kopp s'est mariée avec Adolf Hamman. Elle a eu un troisième enfant, Clémentine, malheureusement décédée il y a trois ans. 

Arbre de descendance de Marie Catherine Kopp (2 générations)

Mes chances d'en apprendre davantage sur mon arrière-grand-mère s’amoindrissent avec le temps. Mais j'espère trouver un jour une photo d'elle... Il me reste les enfants de Clémentine... qui ont peut-être gardé une trace de leur grand-mère... sa photo de mariage peut-être... du moins je l'espère !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant