N comme Non morts pour la France

« Il y a morts et morts ! » comme le rappelle Gilles Vauclair dans son excellent ouvrage récemment paru aux Éditions Sutton et intitulé : Mort au combat ! Le sort des soldats tués pendant la Grande Guerre


Quelle différence peut-il y avoir entre un mort et un mort ?


Copie d'écran du site Mémoire des Hommes
Longtemps absents du site Mémoire des Hommes, les « Non Mort pour la France » sont désormais accessibles en ligne et c'est une excellente chose !
« À l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction de la Mémoire, du Patrimoine et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention. »
La base de données offre depuis le début de l'année la possibilité de trier par catégorie de morts (#MPLF, #NMPLF, non statué) et par information non connue (huit occurrences). Ces nouvelles fonctionnalités ont fait l'objet d'un billet sur le site de La Revue française de généalogie.

Le 16 juin 2015, la sélection de l'onglet Non Mort pour la France permet d'obtenir 92732 réponses dans la base des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale... et parmi eux 83 Mosellans identifiés en tant que tel !

Mosellans « Non Morts pour la France »
Les « Non Mort pour la France » sont principalement des militaires fusillés, condamnés par la justice militaire (décédés durant leur peine), suicidés, devenus fous ou encore morts accidentellement... mais pas seulement.

Cette catégorie concerne aussi les morts de maladie que l’armée refusa d’imputer à une infection contractée durant le service.

Dans le cadre du projet d'indexation collaborative #1J1P, j'ai été amenée à annoter les fiches de deux militaires originaires de Moselle n'ayant pas obtenu la mention, dont le général de brigade Ernest CARÉ né le 27 septembre 1857 à Montigny-lès-Metz. Décédé le 17 février 1919 d'une maladie non imputable au service, il n'a pas obtenu la mention « Mort pour la France ».

Pour en savoir plus sur cette question, je vous encourage à consulter l'excellent article publié sur Prisme14-18 et notamment la classification des fiches « Non Mort pour la France » :

Commentaires

  1. Merci de cet article très intéressant.
    J'en sais plus maintenant sur ces non morts pour la France que je rencontre en indexant.
    À bientôt

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

K comme Kaas

A comme #AAFtroyes16