Q comme Quéruel

Les archives municipales sont susceptibles de conserver des informations sur des militaires originaires de la ville en question mais soignés à l’extérieur. 

À titre d’exemple, il est possible de retrouver très facilement sur le nouveau site Web d’archives de la ville de Montpellier les notices portant sur les « soldats montpelliérains, avis d’hospitalisation : correspondance entre l’Armée et la ville de Montpellier, rapport du commissaire de Police, télégrammes, carte postales » pour le début de la guerre (5 H 58-59).

Avis de transfert à l'hôpital du soldat Ulysse Olivier Quéruel
(Archives municipales de Sceaux, 5 H 1 / 211)
Si les documents eux-mêmes ne sont pas encore directement accessibles en ligne, on retrouve ce type de source publié sur d’autres sites municipaux, comme par exemple la ville de Sceaux.

On y apprend ainsi que le soldat Ulysse Olivier Quéruel, né à Sceaux et affecté au 120e régiment d’infanterie a été évacué le 26 janvier 1915 sur l’hôpital temporaire n° 20 de Mâcon.

À charge pour la Mairie d’avertir la famille et d’organiser un éventuel déplacement.

En fonction du rédacteur de ce document « comptable », on peut quelquefois disposer en plus d’informations sur la nature de la lésion.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant