O comme Objets

Grâce à des scénographies souvent innovantes, les musées apportent un éclairage particulier sur les soldats blessés et soignés durant la Grande Guerre. Le Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux a conçu une muséographie qui plonge ainsi les visiteurs au cœur de l’histoire des poilus.

Prothèse d’avant-bras avec main articulée dite « main américaine »
Musée de la Grande Guerre, Meaux / D. Pazery
Cette immersion complète permet de mieux appréhender les épreuves subies et de suivre ainsi le quotidien des soldats entre éclats d’obus, boîtes à souvenirs et masques à gaz. 

L’ambition du musée est de faire découvrir « ce qu’aucun homme n’aurait jamais dû connaître ». Pour cela, une programmation culturelle riche et variée assure une rotation des objets présentées et permet ainsi de sensibiliser le public aux préoccupations sanitaires du premier conflit mondial. 

Dans le parcours permanent, un espace du musée s’intéresse plus particulièrement aux souffrances des corps et détaille les différents dispositifs et matériels médicaux utilisés durant le conflit. Une des affiches de communication de l’année 2015 présente ainsi une prothèse d’avant-bras avec la légende « couter un bras en 14-18 ce n’était pas qu’une façon de parler ».

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant