D comme Douanier Laibe

La salle de lecture du Service historique de la Défense à Caen a été baptisée en hommage au premier militaire français tué avant même la déclaration de la guerre, le caporal Jules-André Peugeot. Lors d'une visite à l'Historial de Péronne, j'ai découvert au détour d'une affiche intitulée La Grande Guerre en chiffres qu'il existait également un premier blessé français en la personne du douanier Laibe. 

Détail de l'affiche
La Grande Guerre en chiffres

C’est à Suarce, village situé à l’extrémité du Territoire de Belfort que Georges Xavier Laibe est blessé le 2 août 1914, plus de trente heures avant la déclaration officielle de la guerre. Surpris par une patrouille allemande, il est touché par balle à l’épaule gauche et évacué sur Belfort, puis sur Bourg.

Dans le cadre de la commémoration du Centenaire de la Première guerre mondiale, le Musée national des Douanes (MND) a réalisé une exposition temporaire pour illustrer l'implication des douaniers durant cette période et qui dresse notamment le portrait du préposé.

Contrairement à ce qui est mentionné à la fin du petit encart ci-contre, Georges Laibe n'est pas mort le 20 novembre 1932 à 57 ans ! Le site internet du MND indique en effet qu'il prend sa retraite de l’administration des douanes en 1922 mais qu'il s’engage en qualité d’observateur en 1939 dans la Défense Contre Aéronefs (DCA). 

Ces informations sont par ailleurs précisées par la fiche matricule conservée par les Archives départementales du Territoire de Belfort sous la cote 1 R 251 (Matricule 1542). Cela confirme en outre l'intérêt de cette source dans le cadre de la recherche d'un blessé de la Grande Guerre.

Détail de la fiche matricule de Georges Xavier Laibe,
(Archives départementales du Territoire de Belfort, 1 R 251 n° 1542)

Le premier blessé de la Grande Guerre décède en 1958 à l'âge de 77 ans. Il est inhumé au cimetière communal de Faverois (Carré 1, tombe 52). De l'intérêt de croiser ses sources !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

C comme Carte du combattant