P comme PAVCC

Les fonds du Service historique de la Défense conservés à Caen par le pôle des archives des victimes des conflits contemporains (PAVCC) sont une mine d'information pour qui s'intéresse aux blessés de la Grande Guerre.

Les acronymes changent, mais fort heureusement... les archives des victimes des conflits contemporains restent ! Mieux... comme annoncé de longue date, elles s'enrichissent de nouveaux fonds conservés précédemment par les Archives nationales sur leur site de Fontainebleau.

On y trouvait déjà environ 26 000 dossiers de militaires réformés qui sont décédés des suites de maladies ou blessures contractées, ou non, en service (47,4 mètres linéaires). Beaucoup de ces ex-militaires moururent pourtant de complications suite à des opérations ou encore de maladies pulmonaires, gazage, etc. Encore faut-il être en mesure de le prouver ! C’est pourquoi les dossiers de la sous-série AC 36 N se composent notamment des avis de la commission consultative médicale, de certificats médicaux et de compte rendu des services de santé.

Depuis 2016, les fonds conservés à Caen se sont enrichis de plus de 12 kilomètres linéaires d'archives comprenant notamment des dossiers de pensions des veuves, ascendants ou orphelins de guerre (VOA) et des pensions militaires d’invalidité (PMI) en cours de reconditionnement et de cotation.

Détail du verso d'une déclaration portant demande de constatation de maladie ou de pension militaire pour infirmités (PAVCC, Caen, sous-série 3G en cours de traitement)

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

K comme Kaas