B comme Bleuet de France

Parallèlement aux dispositifs encadrés par l’État, les soldats rescapés de la Grande Guerre s'organisent au lendemain du conflit. Des initiatives associatives ou privées naissent pour venir en aide aux blessés et permettre leur réinsertion notamment par le travail, comme l’emblématique œuvre du Bleuet de France. 


Charlotte Malleterre et Suzanne Lenhardt proposent aux soldats soignés aux Invalides de participer à une activité manuelle par la création de fleurs en tissu à la fois pour leur permettre de reprendre goût à la vie et pour leur procurer des ressources financières. L’association Bleuet de France est créée en 1934 et le 11 novembre 128 000 fleurs sont vendues.

Copie d'écran du film réalisé en 2014 pour célébrer le
80e anniversaire de la première campagne d’appel aux dons
Reconnue d’utilité publique depuis 1991, cette œuvre caritative est placée sous l’autorité de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre (ONAVCG) qui en assure la gestion dans un souci de solidarité et de transmission de la mémoire.

Aujourd'hui, son objectif est toujours de venir en aide aux anciens combattants, veuves de guerre, pupilles de la Nation, soldats blessés en opération de maintien de la paix, et victimes du terrorisme.

Pour en savoir plus sur l'histoire de l’œuvre et de la fleur, consultez le site du Bleuet de France ici.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

A comme Aliénor d’Aquitaine

A comme Addiction

K comme Kaas